» Dieppe

IMG_0183.JPG
IMG_0343.JPG
IMG_0409.JPG
IMG_0419.JPG
IMG_0436.JPG
IMG_0451.JPG
IMG_0452.JPG
festival-du-film-canadien-de-Dieppe.jpg

Enquête citoyenne : les 500 premiers résultats

Il y a quelques temps, vous avez répondu à l’enquête citoyenne de satisfaction que je vous ai transmise et je tenais à vous en remercier très sincèrement.

Vous avez été plusieurs centaines à me retourner ce questionnaire et à participer  ainsi à cette phase d’écoute que j’ai souhaitée très large avec les Dieppois.

Comme je m’y étais engagé, vous en trouverez ci-joint les 500 premiers résultats détaillés.

Les résultats de cette enquête, qui n’avait vocation à être ni un sondage, ni un référendum sur telle ou telle question, constituent toutefois un élément d’appréciation des dieppois sur la politique municipale menée depuis 5 années par la majorité municipale de Gauche.

Ces résultats confortent les prises de position que j’ai défendues avec mes collègues Conseillers municipaux d’Opposition lors de ce mandat municipal.

Ces résultats portent un jugement sévère sur la gestion de la majorité municipale actuelle.

Soyez assuré que je mettrai toute mon énergie, et celle de l’équipe que je conduirai aux prochaines élections municipales de Mars 2014, au service de Dieppe et des Dieppois.

Consulter les résultats

Avec la Gauche Dieppe décline et çà se voit !

DIEPPE perd des habitants :

Durant les 5 dernières années, Dieppe a perdu plus de 2000 habitants alors que la population nationale affichait une croissance de 3%. C’est inquiétant pour  l’attractivité de notre ville.

En 2008 , il y avait 35 694 dieppois, en 2013, les documents budgétaires de la Ville établit à 33 688 le nombre d’habitants.

Le rapport d’orientation budgétaire du CCAS 2013 parle « d’une faible attractivité du territoire dieppois » et « d’un solde migratoire négatif »

Les conséquences sont particulièrement négatives pour la ville : un budget municipal qui se voit privé de  recettes pourtant nécessaires, des menaces sur le maintien des services publics, des suppressions de classes, des commerces qui ferment et qui ne sont pas remplacés….

Autre conséquence, la position de plus en plus fragile de Dieppe comme pôle d’équilibre du Nord du département.

DIEPPE : Zone de matraquage fiscal

La majorité municipale de gauche (PS/PC/Verts) affirme qu’elle n’a pas augmenté la fiscalité locale des dieppois : mensonge !

La Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) payée par tous les dieppois, a plus que doublé  en 3 ans : son taux est passé de 6,73% en 2008 à 14% aujourd’hui…. Et ceci sans une amélioration notable du service.

Ce sont 2,5 millions d’impôts supplémentaires qui ont été prélevés sur tous les ménages dieppois indistinctement

Le taux du foncier bâti (38,9%) est très supérieur à la moyenne nationale des villes de même strate (23,61%) soit +65% !

La pression fiscale est plus importante à Dieppe: les impôts locaux passent de 453 €/hab en 2007 (moy. nationale 451€/hab) à 547 €/hab en 2011 (moy. nationale 525€/hab) : en 5 ans la pression fiscale locale par habitant au augmenté de 100 € à Dieppe quand elle augmentait de 75 au niveau national !

Les impôts à Dieppe sont un frein à l’attractivité et est aussi responsable de la perte d’habitants.

D’ailleurs, le Maire de Dieppe l’admet « Les impôts locaux sont injustes et trop élevés » : Interview Infos du 15/02/2013

Baisser les impôts locaux c’est redonner du pouvoir d’achat aux Dieppois.

DIEPPE s’appauvrit :

Le revenu moyen par dieppois est inférieur de 20% à la moyenne départementale elle-même inférieure au niveau national

Revenu moyen /habitant (2012): 10 056 € à Dieppe contre 11 755 € au niveau départemental

Revenu médian/habitant (2012) : 15066 € à Dieppe contre 18 197 € en Seine-Maritime

Salaire médian : Salaire tel que la moitié des salariés de la population considérée gagne moins et l'autre moitié gagne plus. Il se différencie du salaire moyen qui est la moyenne de l'ensemble des salaires de la population considérée.

 

En 5 ans, + 10% de ménages dieppois bénéficiaires de minimas sociaux (16,4% des ménages sont couverts par les minima sociaux en 2011)

 

Dieppe concentre 94% des allocataires des minimas sociaux résidant sur l’agglomération alors qu’elle concentre 70% des ménages.

Le budget des bons d’alimentation au CCAS est passé de 183 000 € en 2008 et 209 000 € en 2012

Le cœur de ville d’appauvrit

Certes, Dieppe n’a pas été épargnée par la crise mais s’ajoute aux conséquences de cette crise, les effets d’une politique municipale peu attractive.

DIEPPE : région économique en berne

Le taux de chômage de la région dieppoise est passé de 9,6% en 2007 à 10,8% en 2013.

Des entreprises qui ferment : Autoneum, Rémy, Bis, …

Des commerces qui ferment et ne trouvent pas repreneur

Et la gauche qui plombe le seul projet industriel vraiment créateur d’emplois pérennes de ces 25 dernières années : l’EPR

Téléchargez le tract "avec la gauche Dieppe décline"