» Dieppe Maritime

IMG_4171.JPG

André Gautier

Vice-Président de l’Agglomération Dieppe-Maritime de Mai 2014 à Mai 2017, chargé de l’équilibre social de l’habitat, de la politique de la ville et de la cohésion sociale.

La communauté d'agglomération Dieppe Maritime

Dieppe Maritime est la communauté d'agglomération de la région Dieppoise. Elle regroupe 16 communes :

  • Ancourt
  • Arques la Bataille
  • Aubermesnil Beaumais
  • Colmesnil Manneville
  • Dieppe
  • Grèges
  • Hautot sur Mer
  • Martigny
  • Martin Eglise
  • Offranville
  • Rouxmesnil Bouteilles
  • Saint Aubin sur Scie
  • Ste Marguerite sur Mer
  • Sauqueville
  • Tourville sur Arques
  • Varengeville sur Mer

Pour une politique dynamique en faveur du logement

L'agglomération Dieppe Maritime même depuis plusieurs mois, une politique dynamique en faveur du logement, Il s'agit d'méliorer notre cadre de vie et de réhabiliter les logements de plus de 15 ans. 48 logements par an seront ainsi rénovés.

Les documents ci-joint vous présentent le programme en détail

Présentation du dispositif

Premier Bilan

 

Changement de zone - Eligibilité au dispositif d'investissement locatif

Changement de zone - Eligibilité au dispositif d'investissement locatif

L’arrêté est paru

Par Arrêté préfectoral du 12 février 2015, six communes de l'Agglomération Dieppe-Maritime sont désormais éligibles au dispositif d'investissement locatif intermédiaire "PINEL" dans le neuf et également dans l'ancien. Il s’agit des communes de Dieppe, Offranville, Rouxmesnil-Bouteilles, Martin-Eglise, Arques-la-Bataille et Saint-Aubin-sur-Scie.

Ce dispositif permet de bénéficier d’une réduction d’impôts sur le revenu (jusqu’à 21 % du prix du logement) pour l’acquisition ou la construction d’un logement neuf en contrepartie d’un engagement de le louer à un usage d’habitation principale à un prix inférieur à celui du marché pendant une période de 6, 9 ou 12 ans.

En plus d'être un avantage fiscal, ce dispositif est patrimonial, car il permet de créer une nouvelle offre de logements sur le territoire de l'Agglomération en complémentarité avec les autres segments du marché du logement existants.

Qualitativement, cette offre de logements locatifs privés devant respecter un certain niveau de performance énergétique, comblera un manque sur le territoire : il trouvera sa place entre les logements locatifs privés anciens principalement localisés sur la ville centre, qui nécessitent encore d'importants travaux de réhabilitation, le parc locatif aidé qui est bien représenté sur le territoire et les locations saisonnières qui d'une certaine manière prive de résidents fixes / de résidences principales.

Il s’agit donc bien d'une nouvelle offre complémentaire.

L’ENJEU, c’est de développer une offre de logements locatifs « intermédiaires » entre le marché locatif privé et le logement locatif social, accessibles aux ménages qui, sans avoir accès au parc social, éprouvent des difficultés à se loger sur le marché libre.

Ce dispositif s'inscrit dans une stratégie de parcours résidentiel à l'échelle du territoire.

Il va aider à répondre à des besoins en termes de logements locatifs intermédiaires accessibles à des ménages qui souhaitent rester sur les 6 communes de l'Agglo ou bien qui souhaitent y revenir, ceci afin d'enrayer la perte d'habitants principalement sur Dieppe, constatée depuis plusieurs années.

Ce dispositif permet donc de répondre au besoin de renouvellement du parc, de diversification de l’offre de logement sur le territoire dieppois et de desserrement de la taille des ménages.

André GAUTIER

Vice-Président de l’Agglomération Dieppe-Maritime

Chargé de l’équilibre social de l’habitat, de la politique de la ville et de la cohésion sociale

Intervention préliminaire

L’absence des conseillers communautaires de la majorité municipale de Dieppe à  cette 2nde réunion du Conseil de l’agglomération Dieppe Maritime n’est pas un évènement banal.

C’est un évènement grave.

Et d’autant plus grave qu’il concerne également deux Maires, qui sont le symbole de l’autorité républicaine.

Cette politique de la chaise vide est grave pour le territoire que les élus prétendent défendre.

C’est grave pour la démocratie qui est bafouée et les Dieppois que l’on prétend vouloir représenter.

Merci à Monsieur le président d’avoir rappelé que tous les élus communautaires sont égaux dans leur représentativité.

Les six élus dieppois présents ce soir ne sont pas des élus « hors sol », ce ne sont pas des élus de 2nde zone.

Ce sont des élus communautaires à part entière qui représentent les dieppois comme les autres.

Et puisque le Maire de Dieppe pratique la politique de la chaise vide, les élus dieppois présents ce soir assumeront le mandat confié par les dieppois et assumeront les responsabilités que le Conseil voudra bien leur accorder dans l’intérêt du territoire.

André GAUTIER

Conseiller municipal de Dieppe

Conseiller communautaire