» L'actualité d'André Gautier

Décembre 2019
18 André Gautier candidat aux élections municipales de mars 2020 à Dieppe Un nouveau président pour habitat 76
Octobre 2018
31 Sauvegardons les pelouses de la plage de Dieppe
Juillet 2018
16 Dieppe : Compte administratif 2017 - juillet 2018
16 Bilan à mi-mandat
Mai 2018
31 Pour le maintien des CIO
Avril 2018
05 Dieppe : budget principal 2018
Février 2018
21 Le 17 février 2018 : samedi noir pour notre ville.
Janvier 2018
22 Dieppe a perdu près de 2000 habitants en 5 ans.
Décembre 2017
06 SEMAD - Conseil communautaire Dieppe-Maritime du 30 novembre 2017
Octobre 2017
31 Antoine Rufenacht, un demi siècle au service de l'état
Septembre 2017
04 Bonne rentrée
Juillet 2017
20 Conseil communautaire Dieppe-Maritime du 20 juillet 2017 : Intervention d'André Gautier
03 Travaux RD 75 : le Maire de Dieppe fait trainer les choses
Mai 2017
24 Pour une conférence territoriale sur la carte et la réussite scolaires
02 Election du Président de l’Agglomération Dieppe-Maritime - 2 mai 2017 -
Avril 2017
13 Communiqué de Presse : L’Agglomération doit rassembler, pas exclure
Mars 2017
28 Séance du Conseil Départemental, réaction d'André Gautier
13 Parrainage pour l'élection présidentielle de 2017
Février 2017
07 Carton rouge au Maire de Dieppe
Septembre 2016
29 Habitat 76 innove
Août 2016
20 Cérémonies du 74ème anniversaire du Raid du 19 Aout 1942
16 Primaire de la droite et du centre
10 Inauguration au Mémorial du 19 Aout 1942
07 Fête du Cheval à Quiberville
Juillet 2016
16 Hommage aux victimes de Nice
Juin 2016
22 Danièle THETIOT va nous manquer
07 Le conseil Municipal du 2 Juin
06 Refonte des bourses scolaires départementales
02 Les élus du pays Dieppois avec Bruno Le Maire ce soir à Rouen
Mai 2016
26 Harmonisation du prix de l'eau : rétablissons la vérité
24 La droite fait déjà le Bilan
08 Cérémonies du 8 mai
Avril 2016
26 Communiqué de presse : harmonisation du prix de l’eau sur le territoire de l’agglomération.
25 L'agglo agit pour le logement
18 Communiqué de presse : la politique de stationnement à Dieppe
09 les prix du stationnement s'envolent
Mars 2016
29 Hommage à Edouard LEVEAU
Février 2016
26 Le nouveau tracé de la route de Pourville
26 Soutien à nos agriculteurs
17 Soutien à la candidature de Bruno LE MAIRE à la Primaire
17 Alpine le retour
12 Dieppe : Débat d'orientation budgétaire
Janvier 2016
29 Cérémonie des voeux des Républicains à Dieppe
05 Cérémonie des voeux de Pascal Martin
04 Hervé Morin élu premier président de la Normandie ce matin à Rouen.
Décembre 2015
17 Journée mondiale du bénévolat
14 la Normandie conquise ! Merci Hervé !
11 pour que notre région réunifiée retrouve enfin une destinée conquérante !
09 Pose de la premières pierre de la demi-pension du Collège Jean Cocteau d'Offranville
Novembre 2015
20 Tribune de Bruno Le Maire
07 Audit Financier du Département de la Seine-Maritime entre 2004 et 2014 - récit d'une catastrophe
06 Dieppe : inauguration du port à sec
02 Réunion publique à Dieppe - Mardi 10 novembre à 19h30
Octobre 2015
27 Assemblée générale des Anciens Sapeurs Pompiers à Caudebec-en-Caux
20 Visite du Centre d'incendie et de secours d'Offranville
14 Avec Hervé Morin à Dieppe ce lundi soir
07 Un avenir pour le Transmanche
03 Projet de SDCI : Incohérence et consternation
Septembre 2015
28 Congrès annuel des sapeurs pompiers de France
22 Réalisons la grande agglomération
20 Rencontre avec les associations dieppoises
17 Soutien à La Normandie Conquérante avec Hervé Morin
15 Signature du contrat de ville à Barentin
Août 2015
04 Un avenir pour le transmanche
Juillet 2015
27 Inauguration du nouveau centre d'entrainement des sapeurs pompiers
Mai 2015
08 Cérémonies du 8 mai
07 André gautier nouveau Président du SDIS 76
Avril 2015
08 Sécurisation du passage à niveau de St Aubin-sur-Scie
Mars 2015
30 Merci
30 Résultats du 2ème tour
27 Mobilisez-vous !
25 Canton Dieppe 1 : le vote gagnant
23 Résultats du 1er tour
20 Vendredi 20 mars : Réunion publique à Offranville
19 Soutien de Bruno Le Maire
19 Soutien de Nicolas Sarkozy
19 Alain Juppé soutient notre candidature
Avril 2014
01 Merci
Mars 2014
27 Dimanche c'est Dieppe communiste ou Dieppe au Coeur
16 Discours du 12 mars 2014 - Salle Paul Eluard
Février 2014
10 sauvons le transmanche
06 intervention d'André Gautier sur France Bleu ce matin
03 VOTE PAR PROCURATION
Janvier 2014
28 Discours Danièle THETIOT, Chef de file UDI sur Dieppe, 27 Janvier 2014
28 Discours d'André Gautier du 27 janvier 2014
25 Le pont Colbert
19 Invitation à la cérémonie des voeux du 27 janvier 2014
Décembre 2013
31 Mes voeux aux dieppois
30 IFCASS : La proposition d’André GAUTIER à la députée.
30 Stationnement : l’échec de la politique PC/PS
Novembre 2013
30 Intervention de Danièle Thétiot lors du conseil municipal du 28 novembre
15 Le discours d'André Gautier lors de la réunion du 14 novembre
04 Les socialistes ont des cheveux mais ils n’ont pas de mémoire…
01 La réalité fiscale de Dieppe
Octobre 2013
21 Emploi régional : ça s’aggrave !
16 EPR
07 Une procédure d’attribution d’un marché public de travaux de voirie qui suscite le doute
02 Le Pont Colbert : l’entêtement des socialistes
01 Le chômage s’aggrave à Dieppe
Septembre 2013
28 Dieppe : zone de matraquage fiscal

Mars 2014

tract-second-tour.jpg

Dimanche c'est Dieppe communiste ou Dieppe au Coeur

Discours du 12 mars 2014 - Salle Paul Eluard

Mesdames, Messieurs , Chers Amis,

 

Il s’en passe des choses à Dieppe !

La municipalité sortante s’agite d’une manière assez inhabituelle :      

-       Le salon annuel du timbre et de la  carte postale a été avancé de plusieurs semaines, pourquoi ?

-       Des médailles du travail, habituellement remises le jour du 1er Mai qui sont remises 2 mois avant, pourquoi ?

-       Des travaux qui se multiplient un peu partout dans la ville – OK, pas de quoi rattraper le retard – 25 mètres de trottoir ici ou là, rebouchage de trous sur les chaussées, pourquoi ?

-       Une première pierre (disparue depuis) sur la Zac Dieppe-Sud qui arrive pile poil, suivie de 2 pages complètes de publicité dans les journaux locaux avec photo du Maire truelle en main et agglo de saison, pourquoi ?

-       Des bons de la Mairie distribués très largement, pourquoi ?

-       Des annonces en veux-tu en voilà : à chaque réunion ou manifestation une annonce et des promesses : demain on rase gratis !

Ça en devient  risible !

La dernière fois que j’ai vu un tel niveau de démagogie, c’était pour la campagne présidentielle de François Hollande, il y a deux ans.

Remarquez, j’en connais qui n’ont pas été déçu …

Vous l’avez bien compris, il y a des signes qui ne trompent pas.

J’ai comme l’idée que les élections municipales approchent…

J’ai également comme l’idée que ce cirque ne trompera pas les dieppois non plus.

Parce que la réalité est bien différente.

Le bilan du maire sortant, c’est Dieppe qui décline et nous en avons la preuve :

-       2600 habitants en moins,

-       des services publics qui ferment (Douanes, Banque de France) et d’autres qui inspirent les plus grandes craintes (je pense bien sûr au Tribunal de Grande Instance de Dieppe),

-       les trains directs de Paris qui n’arrivent plus à Dieppe le WE,

-       le Transmanche qui est menacé,

-       un taux de chômage sur Dieppe-ville qui atteint les 18%.

C’est aussi un maire qui s’est mis à dos tout nos partenaires : la Région, le Département, l’Agglomération, le Port, on pourrait même ajouter la SNCF !

Ce sont nos partenaires financiers, ce sont les partenaires de notre  développement.

C’est un maire qui a augmenté les impôts locaux : +108% sur le taux de la taxe sur les ordures ménagères.

C’est aussi un maire qui a plus géré dans l’intérêt d’un groupe politique que dans l’intérêt des Dieppois

Un maire qui a plus souvent été dans la confrontation que dans la concertation,

Un maire qui avait pour devise « Rassemblée, Dieppe avance » et qui laisse une ville divisée et en déclin.

J’arrête là parce que l’on va ensuite m’accuser  de dénigrer notre ville.

Mais comme vous j’aime ma ville et je me désole des conséquences d’une politique municipale qui l’abîme et l’affaiblit !                   

Et c’est justement parce-que nous avons « Dieppe au cœur » que nous voulons une autre politique.

Et nous ne sommes plus les seuls à le dire.

Dieppe une ville attractive ….non

Dieppe une ville solidaire …. Non

Dieppe une ville écologique ….non

Dieppe une ville qui rassemble ….non

Le jugement est sévère, c’est celui des socialistes.

Oui - oui ! ceux-là mêmes qui ont permis au maire actuel d’être élu, ceux là mêmes qui  6 ans durant ont soutenu sa politique en votant tous ses budgets.

Ceux-là même qui ont voté le doublement de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Alors éclair de lucidité ou posture électorale pour tenter de sauver quelques postes ?

Peut-on faire confiance à ceux qui n’ont pas eu la décence, la cohérence, bref le courage de démissionner  de leurs responsabilités municipales malgré les déchirements, les coups bas, les propos haineux et les divisions au sein de la majorité.

Le mea-culpa des socialistes est bien trop beau pour être honnête.

La réalité, et les dieppois le savent, c’est que Jumel et Brébion sont responsables ensemble de la situation de notre ville.

Mais comme ils ne veulent pas assumer cet échec,

comme être socialiste aujourd’hui et soutenir F. Hollande c’est pas vraiment porteur, nos braves socialistes se dissimulent.

Ils se cachent derrière quelques dieppois non-estampillés socialistes qui leur servent de bouclier électoral.

Cà donne une liste qui se dit apolitique dans laquelle on retrouve quand même 25 socialistes sur 39 dont la députée – conseillère générale, tous les conseillers socialistes sortants dont le secrétaire de la section PS.

Mais leur discours et leur attelage sonne tellement faux qu’on a une liste Pinocchio, bâtie sur le mensonge et le déni.

Ils ne sont pas les seuls : regardez les écologistes qui s’acoquinent avec celui qui restera comme le maire qui a voulu installer une usine chimique  (URALCHEM) à proximité immédiate du centre ville.

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour un poste d’adjoint : ils vont même jusqu’à oublier que le maire était favorable à l’EPR et à la filière nucléaire.

Vous m’excuserez de ne pas parler des listes extrêmes qui n’ont que faire de l’intérêt des dieppois, leur discours et leur motivations sont nationales : l’extrême Gauche l’affiche clairement.

Quant au FN, on se demande pourquoi il n’a pas encore dévoilé publiquement  l’intégralité de sa liste, espérons que ses candidats n’aient pas été abusés comme à Grand-Quevilly, Lillebonne ou Harfleur !

Face à tout ce marigot politique, la liste « Dieppe au cœur » tranche :

c’est la liste du rassemblement  de la droite, du centre et des indépendants,

c’est la liste de la cohérence et de la clarté;

C’est la liste et du changement,

animée par la seule volonté de servir Dieppe

C’est cette liste que je voudrais vous présenter maintenant :

Pas de façon linéaire, mais par petits groupes de colistiers

Ils sont conseillers municipaux sortants, et nous avons siégé dans l’opposition municipale pendant 6 ans :

-       Danièle Thétiot : chef de file de l’UDI et fondatrice du mouvement  Femmes au Centre à Dieppe,  très impliquée au service de l’emploi et de la formation professionnelle,

-       Jean Bazin : conseiller régional de Haute-Normandie, ancien adjoint aux finances de la ville de Dieppe,

-       Annie Ouvry : enseignante très impliquée dans la vie culturelle dieppoise dont elle est un des acteurs comme galeriste, comédienne de théâtre amateur depuis 25 ans, elle a été adjointe à la culture pendant 6 ans,

-       Ghislaine Ortillon : dont l’engagement associatif en particulier à la Maison Jacques Prévert est connu de tous à Janval,

-       Françoise Lemoine : qui a été conseillère municipale déléguée au Pollet.

Je les remercie d’avoir accepté de rempiler … pour siéger dans la majorité !

Ils ont déjà été conseillers municipaux, et ont donc l’expérience d’un mandat :

-       Pierre Blondel :       ancien adjoint au sport et président d’honneur du FCD,

-       Caroline Huchet : fonctionnaire d’Etat et ancienne conseillère municipale déléguée aux Personnes Handicapées ;

-       Patricia Baber : intervenante à domicile pour qui l’action sociale est une seconde nature

-       Catherine Orsenigo : professionnelle libérale de santé.

Ils ont tous les 4 siégé dans l’équipe d’Edouard Leveau et leur présence sur la liste est le signe de l’union et du rassemblement.

-       Jean-François Leduc a lui aussi siégé comme conseiller municipal il y a quelques années dans une ville de 60 000 habitants dans une autre région : son expérience de la gestion municipale est un atout pour notre équipe.

Ils ne peuvent imaginer  Dieppe sans son port, un port où ils ont exercé leur profession :

-       Michel Valois : responsable maintenance en manutention portuaire, retraité

-       Jean-Pierre Collasse : Gérant de société dans le courtage portuaire

Ils travaillent dans le secteur de la santé, un secteur sous tension qui manque de professionnels et qui requiert une attention toute particulière :

Dans le domaine hospitalier avec :

-       Audrey Leteurtre : infirmière et Jean-Michel Degon : agent hospitalier

En secteur libéral avec :

-       Rémi Goubet : kinésithérapeute et Nathalie Botte : secrétaire médicale

Ils sont juristes et avocats et se battent pour que Dieppe conserve son Tribunal de Grande Instance :

-       Thierry Dulière : avocat, il a porté les couleurs de la Droite et du Centre dans le canton de Dieppe-Est en 2011 face au ticket socialiste Hurel-Brébion. Il est aussi délégué UMP pour notre circonscription.

-       Jean-Christophe Lemaire : avocat également, il ne nous a rejoints qu’au  début 2014 parce qu’il à tenu – lui - à respecter la neutralité de la fonction de bâtonnier de l’Ordre qu’il a assumée jusqu’en fin 2013. Ses responsabilités associatives sont  nombreuses et reconnues

-       Karine Meneguin : juriste aussi, elle a accepté de repartir après une première candidature en 2008 sur la liste de Jean BAZIN.

Ils ont eu et conservent toujours des responsabilités importantes dans le monde professionnel.

Leur présence sur la liste marque l’importance que l’on attache à l’entreprise :

-       Michel Petit : commerçant retraité, conseiller technique à la CCI, il a présidé le Tribunal de Commerce de Dieppe et fut président d’une grande banque coopérative (on ne la citera pas, pas de pub)

-       Jean-Pierre Van Der Voorde : Chef entreprise retraité, toujours conseiller au Tribunal des Prud’hommes, il est également expert près la Cour d’Appel de Rouen et conseiller de l’enseignement technique

-       Martine Avez : responsable des ressources humaines d’un grand groupe industriel français également formatrice, elle continue encore aujourd’hui à apporter son expertise en ressources humaines insertion et emploi

Ils sont jeunes, entreprenant et plein de dynamisme, ils ont moins de 40 ans, ils sont chef d’entreprises, cadres ou formateurs. Ils participent à la vie économique de notre région :

-       Virginie Levasseur : chef d’entreprise d’aide à domicile, elle est également engagée dans le tissu associatif comme parent d’élève et très active au sein de l’association femme au centre

-       Hélène Fourment : chargée de communication et de formation, c’est la benjamine de l’équipe

-       Julien Pouymayon : cadre supérieur pour qui l’environnement rime avec sécurité et qualité

-       Karin Le Guennec : cadre commerciale dans une grande enseigne, elle représente ses collègues comme déléguée du personnel

-       Antonia Cazy : commerçante restauratrice qui a récemment repris une affaire avec esprit d’entreprise et dynamisme commercial.

-       Jean-Marc Bosphore : auto-entrepreneur

Ils sont fonctionnaires de police et leur expertise en matière de sécurité est un atout pour notre liste :

-       Hubert Dieudonne : déjà candidat en 2008

-       Magalie Rouvière : nouvelle dieppoise mais déjà très engagée dans la vie associative

La culture et la défense du patrimoine sont leur domaine :

-       Jean-François Manneville : impliqué à la Maison des Jeunes puis à Dieppe Scène Nationale

-       Frédérique Renauld : très engagée par la sauvegarde du patrimoine local

Ils sont retraités et toujours aussi actifs :

-       Christian Pasco : retraité de l’aéronautique et de l’éducation, il est aujourd’hui partie prenante dans le soutien scolaire, l’accompagnement des jeunes, des demandeurs d’emploi et des entrepreneurs

-       Alain Marchand : jeune retraité qui a apprit à conduire à de nombreux dieppois

-       Xavier Lafont : retraité du secteur bancaire qui donne beaucoup de son temps pour plusieurs associations

-       Nadine Tronel : cadre retraité, elle connait parfaitement la fonction publique territoriale dans laquelle elle a assumé des fonctions importantes notamment à la Mairie de Dieppe, elle est aussi engagée dans le soutien scolaire et l’accueil des nouveaux habitants

-       Bernard Mangin : ingénieur EDF retraité, son expertise sur la filière énergie et le nucléaire est un atout pour nous à Dieppe

-       Josette Leroux-Tourmel : gérante de société installée sur Dieppe  

Chers amis, vous avez derrière moi 38 femmes et hommes qui constituent une équipe rassemblée, cohérente, pleine de compétences au service de Dieppe et des dieppois.

Une équipe qui n’a qu’un seul parti, Dieppe !

Une équipe portant des engagements qui répondent à vos préoccupations.

Ce sont les préoccupations des dieppois et des neuvillais qui sont au cœur de nos engagements : elles se sont été exprimées au travers de l’enquête citoyenne que nous avions lancée à l’automne 2013.

Une première à Dieppe !

Elles s’expriment aussi chaque jour depuis plus d’un an et demi dans nos rencontres avec les dieppois et neuvillais à l’occasion du porte-à-porte.

L’écoute, la concertation, pour nous ce n’est pas un slogan, nous la pratiquons au quotidien depuis de nombreux mois.

Notre engagement numéro 1 qui est aussi l’une de vos préoccupations principales : la fiscalité.

Une fiscalité devenue insupportable.

On parle souvent du millefeuille administratif, il correspond aussi à un millefeuille fiscal. Et ici à Dieppe, la couche municipale est épaisse et indigeste.

Nous nous engageons à baisser les impôts, notamment le foncier bâti qui à Dieppe est 65 % plus élevé qu’ailleurs.

Des impôts qui sont un frein à l’attractivité de notre ville, une fiscalité qui est devenue un handicap.

Mais qui dit baisse d’impôts dit baisse des dépenses …

Nous baisserons les impôts en réduisant les dépenses de personnel par la mutualisation des services entre la ville et l’agglo.

Et comme l’Etat nous y incite avec des dotations supplémentaires, c’est doublement bénéfique !

Et puisque je parle de dépenses de personnel, je souhaiterais rassurer les personnels municipaux : il n’est pas question de licencier qui que ce soit, ceux qui propagent ce type d’argument pour faire peur sont des menteurs et des irresponsables.

Notre liste est attachée d’un service public municipal de qualité, au service des dieppois, appliquant les décisions du maire et les délibérations du Conseil municipal.

Et comme l’écoute et la concertation doivent  guider nos relations avec les agents, j’ai invité tous les responsables syndicaux à échanger, dans un esprit de dialogue, mardi prochain au cours d’une table ronde.

C’est dans ce même esprit que j’ai proposé d’instaurer une permanence mensuelle du maire réservée à tous les employés municipaux.

 

Seconde préoccupation : l’emploi et l’activité économique.

Tout le monde en parle, mais il y en a qui sont plus crédibles que d’autres.

Etre toujours en tête des manifestations, ce n’est vraiment pas  la meilleure carte de visite pour attirer les entreprises.

Se mettre à dos tous les partenaires qui agissent en faveur du développement économique ne crée pas un climat propice à l’installation des entreprises.

Et puis, il y a l’EPR sur lequel les deux candidats de gauche sont très discrets : et pour cause !

Alors que ce projet devait créer plusieurs milliers d’emplois sur le pays dieppois, la gauche l’a enterré : elle est donc décrédibilisée pour parler emploi et développement économique.                                                                                     

Notre ville souffre d’un taux de chômage trop élevé.

La mobilisation pour l’emploi et le développement économique doit se mener à l’échelle de l’agglomération, nous devons être des rassembleurs, des VRP de notre territoire et de ses atouts.

Il faudra faire la promotion de notre territoire dans les salons professionnels.

Il faudra aussi agir pour l’ouverture de nouvelles formations en post-bac notamment dans des filières qui embauchent et embaucheront demain (l’énergie, le numérique, le tourisme).

Le tourisme justement : un vivier d’emplois non délocalisables pas suffisamment exploité qui fera l’objet d’une attention toute particulière à l’échelle du Pays dieppois.

Nous travaillerons au classement de Dieppe « station de tourisme »

Nous devrons enfin entamer la restructuration du front de mer en coordination avec les habitants.

Il faudra également réfléchir à un parcours cyclable qui relie les principaux points de la ville.

L’activité économique et l’emploi c’est aussi le commerce, qui souffre aujourd’hui à Dieppe, notamment en centre ville, au Pollet, à Neuville.

Il faudra cesser d’ennuyer les commerçants et au contraire les accompagner dans leur activité : la politique du stationnement fait aussi partie de cet objectif.

 

Il n’y a pas d’activité économique dieppoise sans activité portuaire.

Le port, ce sont 4 activités, 3200 emplois directs et indirects… c’est un peu le poumon de la ville.

Mais le port de Dieppe ces dernières années a été le théâtre d’affrontements politiques stupides et stériles entre la Ville et ses partenaires :

Le développement des activités portuaires nécessite d’œuvrer dans la concertation et non la confrontation.

Les Dieppois souhaitent tourner la page d’Uralchem, projet délirant qui a divisé les habitants, ne plus revoir les querelles sur la vente de poisson ou les conflits de domanialité portuaire, …

Tous les acteurs du développement portuaire doivent se rassembler et travailler en bonne intelligence :

-       pour accompagner les initiatives de recherche de trafics en associant mieux les professionnels

-       pour redynamiser le secteur de la pêche par la valorisation des produits  ou la relance du mareyage

-       pour donner à la plaisance et au nautisme une place plus importante dans une ville qui veut faire du tourisme une des filières de son économie

Enfin, nous devons nous rassembler pour pérenniser le lien Transmanche : ce trait d’union avec l’Angleterre sans lequel Dieppe n’est plus vraiment Dieppe.

Mesdames, Messieurs, l’homme qui a sauvé le lien transmanche (avec E. Leveau et D.Lefebvre) est ce soir avec nous.

Je vous demande d’applaudir  Charles REVET, sénateur de la Seine-Maritime.

Charles, en 2004, tu as laissé un lien Transmanche qui fonctionnait bien et qui coûtait 13 M€, il en coute plus de 20 aujourd’hui et sa gestion par la majorité départementale PS/PC met en péril la ligne.

Pour preuve, aucun des 4 opérateurs possibles pour la reprise de la ligne n’a fait d’offre pour son exploitation.

Pour éviter cette situation, nous demandons depuis plus d’un an déjà d’élargir le cercle des financeurs à la Région, à l’Agglomération, voire à d’autres partenaires économiques, et de choisir un mode de gestion qui soit attractif pour les opérateurs.

Souhaitons enfin que ces propositions soient retenues par le Département.

Souhaitons que l’on n’attende pas que les élections municipales soient passées pour nous faire des mauvaises annonces.

 

3ème préoccupation : la solidarité

La ville, c’est l’échelon de proximité. Elle doit être attentive aux plus fragiles en les soutenant et en les aidant à prendre un nouveau départ.

Mais la solidarité ce n’est pas l’assistanat.

Il faudra mieux contrôler la distribution et l’utilisation des bons d’achat.

Il faudra que l’aide sociale implique un engagement ou une contrepartie de la part du bénéficiaire : c’est l’exigence de donnant-donnant. C’est une question de dignité.

Il faudra donc renforcer la coordination entre les structures publiques et associatives d’aide pour éviter que le cumul des aides ne se face au détriment de ceux qui n’osent pas demander et qui en ont besoin.

La solidarité c’est aussi mieux assurer le lien social avec les personnes seules :

Il faudra renforcer les services à domicile pour les personnes âgées et celles qui sont en situation de handicap.

Il faudra associer systématiquement les problématiques du handicap et de la dépendance aux actions municipales : les logements, les services publics….

Nous porterons aussi une attention toute particulière aux projets d’hébergements de l’APEI.

Il ne peut y avoir d’action sociale cohérente sans politique de l’habitat équilibrée.

Avec un taux de logement social autour 38%, Dieppe n’assure plus la mixité sociale.

Il faudra rééquilibrer  la politique de l’habitat pour préserver la mixité sociale des quartiers.

Il faudra favoriser l’accession à la propriété dans le logement social et poursuivre la résidentialisation ;

Il faudra inciter à la rénovation des logements anciens du centre-ville et au Pollet, poursuivre les projets ANRU et le désenclavement des quartiers.

L’action sociale c’est aussi la santé : le renforcement du pôle santé dieppois pour lutter contre la désertification médicale sera une préoccupation constante.

Il faudra réactiver la structure d’accueil de jour des personnes atteintes d’Alzheimer.

La pérennisation de l’IFCASS, qui est aujourd’hui pleinement acteur du pôle hospitalier de santé est importante : les différents projets de lois sur la décentralisation sont des occasions de régler définitivement le problème de la compétence et du financement de cet établissement unique. Encore faut-il que les parlementaires de notre région en aient la volonté.

 

4ème préoccupation : le cadre de vie

Pour notre quotidien, pour l’attractivité de notre ville, pour la promotion du tourisme, Dieppe doit être une ville agréable.

Une ville agréable, c’est d’abord une ville sûre. Le maire, élu de proximité ne peut ignorer la sécurité des habitants, car c’est un droit fondamental et une règle essentielle du mieux vivre ensemble.

La délinquance, souvent liée à l’alcoolisme et au trafic de stupéfiant, est génératrice de dégradations et inquiète  notamment les parents, les personnes âgées sans oublier qu’elle a un coût pour la collectivité.

Parce que les dieppois y sont très largement favorables,

Parce qu’elles ont prouvé leur efficacité et leur caractère dissuasif et préventif,

il faudra installer des équipements de vidéo-protection en concertation avec les forces de police, les commerçants et les habitants.

Il faudra revoir l’éclairage dans certaines rues.

Il faudra expérimenter le dispositif de participation citoyenne « voisins vigilants » contre les cambriolages.

 

Une ville agréable c’est une ville où l’on peut circuler et stationner facilement :

S’agissant de la voirie municipale, nous mettrons en place un plan pluriannuel de réfection des rues.

Certaines n’ont pas vu de travaux depuis près de 40 ans !

Il faudra également réfléchir à des modifications du plan de circulation pour fluidifier le trafic : des aménagements peuvent être étudiés sur les entrées de ville, l’accès au front de mer, au bas de l’avenue Gambetta, à la sortie de l’avenue Pasteur.

De même certains aménagements devront être menés à bien : je pense au carrefour Intermarché bloqué depuis trop longtemps.

On ne peut parler circulation sans parler du Pont Colbert : c’est un élément majeur de notre patrimoine dieppois, indissociable de l’identité du Pollet, c’est le dernier pont tournant d’Europe, fleuron du patrimoine technique et portuaire mais il a aussi et d’abord une fonction logistique et économique vitale entre Dieppe et Neuville par le Pollet.

Là aussi, il y a manque flagrant de concertation et de transparence : le syndicat du Port a décidé de le remplacer car il tombe en ruine paraît-il….

Alors pourquoi laisse t-on quotidiennement des milliers de véhicules l’emprunter ?

Soit il est dangereux et il faut arrêter la circulation, soit on nous cache la réalité de son état.

Que savons-nous réellement ?

Un Appel à projet a été lancé pour un nouveau pont (destruction de l’actuel + construction du nouveau) pour 10 millions € HT avec possibilité de dépassement.

Nous savons aussi, parce-que le chiffre a été avancé par l’ancien Président du syndicat mixte du port, qu’une rénovation serait 3 fois moins coûteuse.

Le pont Colbert ce n’est pas uniquement l’affaire du Port, c’est aussi et surtout l’affaire des Dieppois et des Neuvillais.

Sachez d’ailleurs que toute destruction ou construction d’une infrastructure liée à la circulation doit obtenir l’autorisation du Maire.

Vous l’avez compris,  nous l’avons symboliquement marqué sur la photo de nos documents de campagne,

nous sommes favorables à la sauvegarde du « pont qui tourne »,

et nous mettrons tout en œuvre pour que le Pont Colbert continue encore longtemps à remplir sa mission.

Concernant la politique du stationnement, nous considérons :

-        inadmissible d’engager les dieppois sur 25 ans sans leur demander leur avis,

-       inadmissible de décider la construction d’un parking de 200 places sous le parvis de la mairie à 40 000 € la place,

-       inadmissible d’augmenter de 62% la zone payante la plus chère au détriment de la zone la moins chère.

 

Il faudra remettre à plat le contrat de délégation, il faudra également s’engager dans la création d’un grand parking gratuit d’agglomération sur le pôle multimodal à proximité de la gare.

Nous réaffirmons que le front de mer n’a pas vocation à sédentariser des places de camping car.

Une ville agréable c’est aussi une ville soucieuse de l’environnement de ses habitants.

Je crois que nous pouvons améliorer la propreté urbaine : plus d’équipements sur les parcours à fort passage, multiplication des interventions avec une équipe d’intervention rapide et un numéro vert d’alerte au service des habitants, réinstallation d’équipement type « canisettes », renforcement de la lutte contre les nuisances des goëlands.

Dieppe plus écologique c’est aussi la poursuite des réflexions et travaux contre les inondations récurrentes

C’est  la poursuite des travaux de réduction de consommation d’énergie dans les bâtiments communaux.

C’est avec l’agglomération et dans une démarche de développement durable, l’amélioration du réseau de transport en commun avec des dessertes dans les quartiers actuellement peu ou pas desservis.

 

5ème préoccupation : la jeunesse

La ville a une mission importante : les écoles : Elle a l’obligation de fournir aux jeunes élèves et aux enseignants le meilleur cadre de travail possible.

Il faudra poursuivre les investissements nécessaires au fonctionnement et à la modernisation des écoles en les adaptant bien sûr  aux besoins pédagogiques et numériques.

Il faudra également envisager d’adapter les écoles aux besoins des quartiers en extension (je pense au Val d’Arquet par exemple)

Il devrons aussi  mener une véritable réflexion sur la sécurisation aux abords des écoles.

Mais la grande nouveauté de cette année c’est l’application à Dieppe de la réforme sur les rythmes scolaires.

Le maire sortant prévoit un dispositif couteux et complexe : il en coutera plus de 850 000 € au contribuable dieppois pour  2 fois une heure et demi hebdomadaires d’activités périscolaires, ajoutant une complexité supplémentaire à l’emploi du temps des parents.

Comment fera t-il face à cette dépense supplémentaire et récurrente : augmentation des impôts ou baisse drastique des dépenses ?

Avec les communistes, la réponse est courue d’avance : ça sera encore plus d’impôts !

Nous, nous proposons de donner la priorité à une aide aux devoirs et aux activités qui renforcent les apprentissages fondamentaux : il faudra pour cela faire appel au bénévolat associatif, ce qui permettra de renforcer concrètement le lien intergénérationnel.

Nous proposons également de soumettre à référendum d’initiative municipale auprès des parents le choix du mercredi ou du samedi matin pour la demi-journée supplémentaire.

Pour les touts petits, il faut également pouvoir adapter les horaires des crèches aux besoins des parents qui travaillent plus tôt et plus tardivement.

Pour la jeunesse, mais aussi pour les moins jeunes il faut développer une offre culturelle et sportive.

La culture dans la région dieppoise a besoin d’un projet clair et partagé, attractif et ambitieux, en lien avec le développement touristique.

Un projet qui fasse rayonner notre territoire,

Une projet qui permette à nos talents et nos artistes de se produire ici et de gagner en notoriété.

Le Maire sortant nous avait promis une grande consultation : elle n’a jamais eu lieu.

Nous organiserons ces Assises de la culture parce que c’est la première étape d’un vrai projet culturel cohérent à l’échelle de l’agglomération.

Un projet culturel qui devra réfléchir à doter Dieppe d’un pôle culturel d’agglomération rassemblant Dieppe Scène Nationale, la médiathèque, Dieppe Ville d’Art et d’Histoire et un espace d’exposition.

Il faudra penser aussi à un lieu dédié aux musiques actuelles et un cinéma multiplexe.

La mise en valeur du Château-Musée et de ses collections nécessite un plan pluriannuel d’investissement. A ce sujet, nous déplorons que les futurs  aménagements du Château-Musée aient supprimé les seules salles d’exposition accessibles aux personnes à mobilité réduite pour en faire une cafétéria, où l’on boira du café dans des gobelets en plastique, un atelier et un vestiaire.

Le château-musée mérite mieux que ce projet ficelé à la va vite car il fallait donner l’impression de s’y intéresser avant les élections !

Entre culture et tourisme, notre lien fraternel avec le Canada a besoin d’être renforcé,

nous accompagnerons  les projets d’un nouveau musée du 19 Aout 1942 et d’une Maison du Canada.

Dieppe doit devenir une étape indispensable des Canadiens venant en France.

Le sport, c’est une valeur dieppoise : 70 clubs, 50 disciplines et 9000 licenciés.

C’est aussi 1,7millions € pour les nouveaux vestiaires de l’US Janval ! Un coût démesuré et contestable car il a empêché de réaliser d’autres investissements, je pense par exemple à la remise aux normes de la piscine Delaune.

Il faudra aboutir rapidement à la création d’un complexe omnisports d’agglomération avec piscine.

Il faudra également programmer la modernisation et la sécurisation des équipements sportifs existants avec des créneaux d’ouverture plus larges pour tous les publics.

Nous donnerons la priorité aux associations sportives qui développent une action sociale et éducative dans le domaine de la santé,

Nous soutiendrons le sport de haut niveau et les clubs qui évoluent en division nationale comme le FCD.

Enfin, on ne peut  parler d’engagements pour Dieppe sans parler de l’agglomération

Au cours de mon propos, je l’ai souvent mentionnée ;

Parce que la position de Dieppe pôle d’équilibre dans l’aménagement du territoire ne pourra se faire que dans le cadre d’une agglomération élargie,

Parce que les intérêts des Dieppois ne pourront être défendus efficacement et durablement que sur le territoire du Pays dieppois,

Parce que face au renforcement des métropoles rouennaises et havraises, l’agglomération dieppoise a besoin de s’agrandir pour peser, surtout au moment où va se développer l’Axe Seine,

Parce que pour porter les projets de désenclavement de notre territoire, qu’ils soient ferroviaires, routiers, ou numériques, nous avons besoin de nous rassembler,

Parce que le maintien de nos services publics dépend aussi de notre capacité à nous regrouper.

Je sais, jusqu’à présent l’agglomération n’est pas une préoccupation première de nos concitoyens.

Mais le 23 et le 30 mars, les choses vont changer,

Nous élirons nos conseillers municipaux et indirectement le maire,

Mais pour la première fois nous élirons en même temps et directement nos représentants à l’agglomération et donc indirectement le Président de Dieppe-Maritime,

Un président qui, en raison de la clé de répartition sera sans doute le Maire de Dieppe.

Donc l’agglo c’est important ! Et nous la voulons plus grande et plus efficace.

Mesdames et messieurs,

J’ai commencé en vous rappelant notre démarche, une démarche basée sur la consultation, l’écoute et la proximité avec les habitants.

Demain, aux responsabilités municipales nous ne changerons pas.

La démocratie locale ce n’est pas cause toujours !

La démocratie locale c’est vous consulter sur tous les grands projets : vous auriez dû pouvoir donner votre avis sur la politique du stationnement, vous auriez dû pouvoir vous prononcer sur la vidéo-protection,…

La démocratie locale, c’est aussi plus de proximité dans les quartiers avec un conseiller municipal référent,

C’est la possibilité pour les habitants de faire part de leur satisfaction plus directement,

C’est l’assurance d’être reçu et écouté directement par le Maire.

Pour conclure, Mesdames et Messieurs,

je voudrais tout simplement vous parler de Dieppe.

Nous avons des atouts formidables, des atouts que beaucoup nous envient.

Des atouts qui méritent d’être valorisés.

Une position géographique exceptionnelle à 2 heures de Paris, sur la mer la plus fréquentée du monde, à mi-chemin entre Paris et l’Angleterre,

Une identité maritime et nautique régulièrement saluée par de grands évènements comme la Solitaire du Figaro ou le tour de France à la Voile

Un potentiel économique qui ne demande qu’à être valorisé, des industries performantes, des grappes d’entreprise dynamiques, des filières en devenir avec l’énergie, le tourisme, des activités portuaires à consolider,

Une richesse humaine et associative

Un front de mer unique en Europe recevant des manifestations internationales comme les cerfs-volants,

Un patrimoine formidable avec le Château, les églises, des édifices, un habitat ancien….

Un passé riche de figures dieppoises de naissance ou d’adoption qui ont marqué l’histoire : Abraham Duquesne, Jean de Verrazane, Jean Ribault , Camille Saint-Saëns…

Des liens forts avec nos voisins britanniques, et fraternels avec nos amis canadiens avec lesquels nous avons une histoire commune déjà ancienne.

Voilà Dieppe dont nous sommes fiers.

Voilà Dieppe que nous avons au cœur.

Dès le 23 mars prochain, je compte sur vous, nous comptons sur vous !

Pour notre ville, pour les dieppois et les neuvillais,

mobilisez-vous et votez Dieppe au cœur !